L’homme est-il similaire aux insectes ?

Répulsifs pour moustiques et insectes tropicaux : lesquels utiliser ?
octobre 18, 2021
Les chercheurs mettent en garde contre la peste des moustiques
octobre 18, 2021

Qu’est devenu l’homme ? Quelles sont les véritables réalisations de l’humanité ? Quel est le rôle de l’être humain ? Répondre sérieusement et honnêtement à de telles questions aujourd’hui, c’est se mettre les mains dans les cheveux et tomber en dépression.

Qu’est-ce qui différencie l’homme des autres animaux ?

Les scientifiques et les matérialistes progressistes peuvent taper du pied tant qu’ils veulent en insistant sur le fait que nous sommes différents des insectes en raison de notre cerveau et de ses facultés….., comment diable sont-ils exploités ? Soyons honnêtes et arrêtons de construire un monde de mensonges juste pour échapper à la grande dépression que nous portons en nous depuis la naissance !

En observant le comportement des êtres humains aujourd’hui, on a l’impression de voir un insecte affairé en proie à de fréquentes crises dépressives.

Nous naissons pour aller au jardin d’enfants, puis à l’école, puis à l’université, puis au travail et ensuite, avec la retraite, nous ne savons plus quoi faire des années qui nous séparent de la mort. Un adulte moderne se réveille le matin en sachant qu’il devra acheter de l’essence, courir au travail, répondre à des dizaines d’appels téléphoniques et de SMS, et rentrer chez lui pour regarder Big Brother ou les informations. Sans parler du shopping et du stress de ne pas suivre la mode, cela veut dire être “out”. Au secours !

La plus grande aspiration des jeunes filles d’aujourd’hui est de devenir une showgirl et d’épouser un footballeur. La plus grande aspiration de leurs homologues masculins, bien sûr, est de devenir footballeurs…

Si les valeurs changeaient en grandissant, ce serait une belle réalité pour les adolescents. Mais les valeurs n’existent plus et donc chaque génération interprète la vie à sa manière, suivant comme des automates ce que les mass media imposent pour vivre “bien”, et l’homme devient une bulle d’air, un paraître sans être, une belle Ferrari vidée de son moteur.

Un insecte naît et sait déjà ce qu’il doit faire. Toute sa vie, il répondra à ses impératifs, puis il mourra.

En quoi est-ce différent de l’homme ? Simple. L’homme a pu se compliquer beaucoup plus. Pour répondre aux besoins spirituels de complétude, pour réagir à la mélancolie d’une âme qui crie parce qu’elle souffre sans comprendre pourquoi, il a donné un jour à certains “illuminés” la faculté de se mettre entre eux et un dieu fait à l’image et à la ressemblance de l’homme, avec des vices et des caprices comme chacun de nous. Jusqu’à ce que ce dieu humain devienne “trop humain”, répressif et que tout le monde l’abandonne.

Dieu existe mais il n’est pas à notre image ! Nous sommes une image de ce que Dieu est dans la mesure où nous pouvons comprendre et suivre nos impératifs de croissance, d’amour et d’aide aux autres. Nous sommes l’image et la ressemblance de Dieu parce qu’il y a en nous la possibilité de comprendre le sens de nos sentiments et de nos émotions. Nous sommes bien plus que ce que nous nous efforçons d’être pour plaire aux autres. Si chacun apprenait à s’aimer, nous nous apprécierions davantage. Beaucoup de gens qui parlent de valeurs et accrochent des drapeaux de paix à leur balcon ou à leur fenêtre, n’hésitent pas à remplir les autres de préjugés avec un langage qui fait plus de victimes que les armes tant détestées. On peut tuer une personne par la seule pensée, et on peut l’enterrer par le seul mensonge.

L’humanité est frustrée. Ceux qui croient en des valeurs et les défendent, finissent trop souvent par abandonner, parce que les autres les tournent en dérision et les laissent tranquilles. Mais on est prêt à jurer que si tous ceux d’entre nous qui sont convaincus que l’Homme n’est pas un insecte et que c’est l’âme qui fait de nous des Hommes à l’image et à la ressemblance de Dieu n’avaient pas peur de professer leurs convictions sans convaincre les autres, mais en les fascinant avec un exemple concret de vie, le monde pourrait vraiment changer.

Plus l’homme va loin dans l’espace à la recherche du sens de l’Univers, plus l’Humanité perd irrémédiablement le sien.

Albert Einstein a dit : “la valeur d’un homme, pour la communauté dans laquelle il vit, dépend avant tout de la mesure dans laquelle ses sentiments, ses pensées et ses actions contribuent au développement de l’existence des autres individus.” Que peut-on dire de plus ?