En quoi consiste l’insectarium ?

alimentaire des coléoptères
Étude entomologique du comportement alimentaire des coléoptères
septembre 5, 2016
Définition de l'entomologie
Définition de l’entomologie
septembre 5, 2016
l'insectarium

 Vous avez actuellement la possibilité de découvrir de nombreux endroits pour diverses espèces que ce soit des flores ou des faunes. Les scientifiques ont en effet fait des études approfondies pour pouvoir aux questions qui suscitent l’intérêt d’une multitude de personnes. Dans cet article, nous allons centraliser le sujet sur les insectes.

Qu’est-ce qu’un insectarium ?

Un insectarium est l’emplacement où l’on met des insectes vivants ou morts. Tout comme un aquarium, il peut être placé n’importe où sous certaines conditions, et selon le but attendu. Pour ceux qui sont morts, l’insectarium est présenté comme une vitrine afin de montrer aux collectionneurs et au visiteur tel ou tel type avec le nom collé dessous. Pour ceux qui sont encore en vie, c’est le lieu où ils sont élevés dans un but bien précis : en vue d’une pollinisation, pour aider les plantes dans leurs milieux, pour combattre les insectes ravageurs, etc.

L’insectarium public

C’est un espace privé ou appartenant à l’État pour présenter divers types d’animaux en vue de sensibiliser le public sur un ou plusieurs sujets (notamment pour leur rôle sur l’écosystème). Il est constitué à la fois d’insectes morts et vivants, et dispose de nombreuses espèces. Il peut être inclus dans un zoo ou une réserve naturelle. Cependant, certains insectariums sont installés dans un endroit privé, dont la visite est limitée. De ce fait, l’accès est réservé. L’Insectarium de Montréal est l’un des plus grands musées du monde. Il est sis en Amérique avec plus de 250 000 espèces attrayantes, dont la plupart sont des espèces rares. Vous aurez la chance d’y trouver des entomologistes qui répondront volontiers à vos questions.

L’insectarium chez les particuliers

Évidemment que vous pouvez créer votre propre insectarium chez vous, dans votre ferme. Cela est favorable pour vos cultures et pour votre sol, si vous pouvez bien choisir les espèces à maintenir.

Sachez que certains insectes sont nuisibles et de grands ravageurs, alors que d’autres sont bénéfiques pour améliorer la fertilité du sol, et participent à la pollinisation des cultures. Certes, ils ont besoin de nourriture si vous souhaitez les garder d’une génération à l’autre. L’aménagement est facile. Il suffit de laisser les mauvaises herbes ou les plantes au bord des champs. Sinon les arbres sont d’autant plus efficaces. Sinon, vous pouvez également créer des bandes d’insectariums sur les côtés des champs pour assurer la survie des espèces. Donc, si vous désirez que votre culture soit à l’abri des nuisibles, l’insectarium serait la meilleure solution afin d’éviter d’employer des insecticides qui ne sont plus conseillés de nos jours vu les inconvénients de leurs utilisations.