Comment reconnaître les punaises de lit ?

Ravageurs au jardin
Ravageurs au jardin : le pouvoir des auxiliaires
décembre 10, 2019
punaises de lit

Aujourd’hui, plus aucune ville en France n’est épargnée par la punaise de lit. Ce nuisible se développe de plus en plus. Pourtant il existe des solutions permettant de l’exterminer de votre logement. Mais comment reconnaître les punaises de lit ? Qu’est-il important de savoir les concernant ? Vous trouverez la réponse à ces interrogations en prenant connaissance des informations présentes dans le texte ci-dessous.

À quoi ressemble-t-elle ?

La punaise appartient à la grande famille des insectes. Son nom latin, Cimex Lectularius, rappelle également qu’il s’agit d’un parasite appartenant à la sous-espèce des cimicidés. Sa couleur évolue en fonction de son évolution puisqu’elle est transparente lorsqu’il s’agit d’une nymphe avant de virer vers une teinte mélangeant le marron et le rouge à l’âge adulte. En dépit de sa taille relativement modeste (entre 5 et 8 mm), cet indésirable demeure malgré tout visible à l’œil nu.

Il arrive fréquemment que la Cimex Lectularius soit confondue avec d’autres espèces comme les punaises vertes, les “diaboliques” ou celles vivant dans les bois. Non seulement ces espèces se composent d’individus nettement plus imposants en taille, mais ces dernières préfèrent également le calme de la campagne et sont strictement végétariennes. Vous comprenez alors qu’il est primordial de savoir reconnaître ces différentes variétés, notamment dans l’optique de choisir un insecticide adapté.

Si la punaise de lit n’a pas mordu, sa teinte se rapprochera naturellement du marron. Dans le cas contraire, elle deviendra alors plus rouge. Ne vous attendez pas à voir ces indésirables sauter tels des puces ou des poux ! Ils sont également dans l’incapacité de voler. Vous les observerez rarement en déplacement. N’espérez pas non plus les identifier grâce aux œufs qu’ils produiront. Il faut en effet un sacré coup d’œil pour les différencier de ceux d’une autre espèce. Les œufs sont généralement pondus dans des zones difficilement accessibles afin de leur garantir une certaine sécurité. Ils sont de plus à peine plus gros qu’une tête d’épingle.

Où vivent-elles ?

Il est important de savoir que la punaise a une nette préférence pour les endroits peu éclairés. Cela explique notamment pourquoi cet insecte se montre majoritairement actif durant la nuit. Vous aurez donc probablement déjà compris qu’il va chercher à se fixer en priorité dans des endroits sombres et difficilement accessibles par les prédateurs. Dans la très grande majorité des cas, il s’agit des plinthes le long des mûrs ou des espaces dans le parquet. Comme son nom le laisse à penser, certains d’entre vous croyaient peut-être que la punaise se développait surtout dans votre lit ! Ce n’est donc pas tout à fait exact.

On la retrouve néanmoins souvent dans le linge de lit comme les oreillers ou encore le matelas. Elle affectionne également les tapis et moquettes. Cela explique pourquoi cette punaise a fait le choix de vivre dans le confort des maisons modernes. Enfin, il ne faut pas sous-estimer non plus sa grande attirance pour les valises. Ces dernières constituent le cadre idéal pour leur développement. Il s’agit également du principal vecteur de contamination actuellement. Pour les introduire à votre domicile, il suffit de passer quelques jours dans un hôtel (ou une habitation) déjà infecté et d’en ramener dans vos sacs de voyage.

Une piqûre spécifique

La manière la plus efficace d’identifier de façon certaine la présence de la punaise de lit reste d’observer attentivement sa morsure. Les piqûres de punaises de lit présentent en effet des caractéristiques bien spécifiques. Vous ne pourrez pas les confondre avec celles d’autres animaux comme les puces ou des infections telle la gale. Si les punaises piquent les humains, c’est parce qu’elles sont hématophages. Ce terme signifie qu’elles ont besoin de sang pour se nourrir et permettre la reproduction de l’espèce.

Comme la punaise de lit ne se montre pas particulièrement active durant la journée en raison d’une luminosité trop importante, vous aurez déjà compris que la grande majorité des piqûres surviennent la nuit. Cette période facilite également la morsure puisque l’hôte est généralement endormi. La punaise va ainsi planter son rostre dans l’épiderme avant d’injecter diverses molécules au pouvoir anticoagulant et anesthésiant. Ces dernières seront alors en grande partie responsables des démangeaisons ressenties après la morsure. Bien que très désagréable, cette piqûre n’engendre aucun risque sur le plan sanitaire. Vous vous apercevrez également que les morsures sont généralement regroupées. La punaise pique en effet en ligne. Si vous constatez plusieurs amas de boutons sur votre corps, tout porte à croire que vous avez été mordu par plusieurs individus.

Est-ce synonyme de malpropreté ?

Cette question revient souvent dans la tête des personnes dont le logement est infecté par la punaise de lit. Faut-il nécessairement être négligent au niveau de l’hygiène intérieure pour que le parasite s’installe ? La réponse est négative. En effet, contrairement au cafard qui a besoin d’un environnement sale pour se développer, la punaise nécessite uniquement du sang. Elle n’y a donc aucune corrélation entre l’hygiène d’un logement et sa présence. Pour illustrer ce fait, il suffit de prendre en exemple quelques cas d’établissements prestigieux qui ont été contaminés à l’image de cet hôtel prestigieux situé à Paris.

Toutefois, il convient de préciser que l’encombrement intérieur d’une habitation peut favoriser le développement de cet indésirable. Il offre ainsi de réelles possibilités de se cacher durant la journée ou d’y pondre les oeufs. Une pièce trop encombrée vous empêchera de plus de détecter au plus tôt ces nuisibles. Ils auront donc tout le temps nécessaire pour se multiplier et tout porte à croire que le logement sera envahi par une véritable colonie qui deviendra rapidement incontrôlable et qui nécessitera l’intervention d’un professionnel certifié. Il faut également avoir conscience que les maisons anciennes vont accélérer ce phénomène.

Comment s’en débarrasser ?

Voilà, vous en êtes désormais certain, votre logement est bien envahi par la punaise de lit. Rassurez-vous tout n’est pas perdu, il existe heureusement des solutions pour l’anéantir. Commencez par effectuer un nettoyage précis et minutieux de toutes les zones pouvant potentiellement accueillir ces indésirables. Répétez l’opération à plusieurs reprises afin d’optimiser le résultat. Dans le même temps, vous vous efforcerez de réduire le nombre de cachette en désencombrant les pièces de vie. N’hésitez pas non plus à mettre au rebut des vieux bibelots ou des tableaux qui attirent particulièrement les punaises de lit.

Une fois cette phase essentielle de préparation achevée, vous allez pouvoir appliquer un répulsif. Vous pourrez par exemple compter sur les effets de l’huile essentielle d’arbre à thé. La punaise déteste tout simplement cette odeur ! Toutefois, il faut bien admettre que vous aurez du mal à venir à bout d’une importante colonie avec de telles méthodes. Dans de ces cas, vous n’aurez d’autre choix que de confier la désinfection de votre logement à une entreprise qualifiée et certifiée. Elle dispose du savoir-faire technique et de différents produits pour s’adapter aux spécificités de votre logement et à la configuration des pièces.