Détection de punaise de lit grâce à l’utilisation du flair canin

Lutte antinuisible à Paris
Lutte antinuisible à Paris : faire appel aux services d’un spécialiste
novembre 5, 2019
Problème de nuisibles
Problème de nuisibles à Paris : faire appel aux services d’un spécialiste pour s’en débarrasser
novembre 12, 2019
détection canine

Faisant partie des insectes qui nuisent au confort au quotidien, la punaise de lit doit être éradiquée dès sa première apparition. L’utilisation du flair canin fait partie des techniques efficaces pour la détecter. En effet, un chien renifleur joue un rôle important pour votre bien-être. Il agira en vous signalant le moindre signe de présence d’une punaise, ce qui vous permettra de prendre rapidement une mesure efficace.

Des chiens formés au service des particuliers et professionnels

La détection canine des punaises de lit est une technique mise au point dans les années 2000 et à l’initiative de Bill Whitstine, en Floride. Spécialiste du dressage des chiens, il veut que les animaux de compagnie deviennent des renifleurs de termites, moisissures, fourmis charpentières et surtout des punaises de lit. D’ailleurs, ces dernières ont tendance à infester de nombreux foyers et établissements, et cela, même dans des pays développés comme les États-Unis.

Actuellement, de nombreux chiens sont formés spécialement à la chasse aux punaises nuisibles. Leur maître bénéficie également d’une formation particulière pour pouvoir donner de l’ordre à leur animal. Avec leur odorat beaucoup plus développé que celui de l’Homme, un chien est apte à assurer une détection efficace de la présence d’un insecte de lit. En effet, selon les chiffres, ce type d’animal a une surface de muqueuse olfactive de 150 cm3, ce qui correspond à 50 fois plus que celle de l’Homme. Le flair canin présente donc un résultat fiable et efficace à 95 % dans la détection des punaises de lit. Vous trouverez d’autres informations sur la détection canine des insectes nuisibles en vous rendant sur www.detectionpunaise.fr.

Le flair canin pour éviter l’infestation

Les punaises nuisibles peuvent infester le lit d’une façon inimaginable, s’ils ne sont pas éradiqués à temps. Effectivement, une seule femelle peut pondre jusqu’à 200 œufs tous les deux jours. Certains humains proposent le service de détection de ces insectes. Pourtant, la fiabilité de leur intervention est limitée à 30 %, contre 95 % avec un chien renifleur. Ce n’est donc pas étonnant si de nombreux particuliers et professionnels s’intéressent à la détection canine. Cette technique permet de détecter les punaises de lit dans toute la maison, sans laisser le moindre recoin : murs, meubles, tapis, plinthes et lits.

Envahissant la literie pendant la nuit, ces insectes laissent leurs excréments ainsi que des traces de sang sur les matelas et les draps. Elles risquent ainsi de nuire au bien-être et à la santé des occupants. Voilà pourquoi il faut a priori les détecter à l’aide du flair canin et les éradiquer rapidement. Outre les foyers qui souhaitent combattre efficacement les punaises de lit, les établissements veillant au confort de leurs clients ont besoin de l’aide des chiens détecteurs de punaise. Ils incluent généralement les hôtels, les centres hospitaliers, les motels, les centres d’hébergement, etc.

Les bonnes raisons de recourir à une société spécialisée en détection canine

La détection canine vous facilite la tâche. Il vous suffit de contacter une société spécialisée dans le domaine et elle interviendra avec un chien formé. L’animal agira en toute discrétion, sans vous obliger à déplacer vos affaires. En reniflant, il pourra ressentir rapidement l’odeur des punaises de lit. Le service est aussi rapide. Une dizaine de minutes suffit à un chien pour assurer l’inspection d’une habitation de plusieurs pièces. Pour vous signaler si un hôtel de plus d’une centaine de chambres est infesté ou non par des punaises, l’animal a besoin de seulement quelques heures.

Il convient encore de noter que la détection canine est une option économique et écologique à la fois. Elle permet de limiter la quantité d’insecticides utilisés sur des zones infestées. Bien évidemment, cette initiative réduit le tarif du traitement.